Préparation 1 h ∙ Cuisson 30 min ∙ Portions 6-8 ∙ Difficulté Moyen

Ingrédients

Pour 6-8 moules à tartelette ou un grand moule

250 g de pâte brisée (faite maison de préférence avec 100 g de beurre et 200 g de farine)
5 cuillères à soupe de confiture de coco au sucre de canne.
crème pâtissière (50 cl)
25 cl de lait
2 cuillères à soupe de farine (25 g)
50 g de sucre
1 œuf
2 cuillères à soupe de rhum
1 cuillère à café de cannelle
1/2 cuillère à café de muscade
1 zeste de citron vert

Génoise

125 g de farine
125 g de sucre
4 œufs
1 cuillère à café d’essence de vanille

Instructions

Foncez des petits moules à tarte avec la pâte brisée, et piquez le fond avec une fourchette, puis placez-les au réfrigérateur.

Préchauffez votre four à 180°C, (thermostat 6, 7) puis faites la crème pâtissière.
Pour cela, portez le lait à ébullition.
Mélangez bien dans un récipient l'œuf avec le sucre, puis ajoutez la farine pour obtenir une pâte lisse et homogène.
Ajoutez le lait chaud tout en mélangeant, puis transvasez ce mélange dans la casserole ayant contenu le lait, et laissez épaissir à feu doux.
Quand la crème s’est formée, retirez du feu et ajoutez le rhum, la muscade, la cannelle et le zeste de citron.

Préparez le biscuit génoise 
battez les œufs entier avec le sucre jusqu’à ce que le mélange devienne mousseux.
Ajoutez ensuite la farine en pluie et mélangez. Parfumez avec l’essence de vanille.

Montage des gâteaux 
Commencez par sortir les moules du réfrigérateur.
Mélangez la confiture de coco et la crème pâtissière, puis étalez ce mélange aux 3/4 sur les fonds de tarte.
Versez par dessus la pâte à génoise et cuire dans le four préchauffé pendant 30 min.
Au bout de 20 minutes, regardez vos gâteaux. S’ils commencent à brûler sur le dessus, couvrez-les d’une feuille de papier sulfurisé et continuez la cuisson les 10 min restantes.

Le tourment d'amour est un gâteau d'origine Saintoise, aux multiples textures.
L’histoire nous dit qu’au début du XXème siècle, les femmes de pêcheurs préparaient ce gâteau avec beaucoup d’amour en attendant leur mari. Lorsqu’ils rentraient de la pêche, elles les attendaient avec cette douceur.
Composé d’ingrédients fortifiants, ce gâteau qu’elles estimaient être un doux délice était censé donner plus de courage aux hommes pour rentrer à la maison et récupérer des forces après une journée fatigante.